Salon MIF Expo 2

[Salon MIF Expo : jour 1]
10h00 : ouverture du salon
10h02 : 1ère vente (kit de pochoirs à toasts)

A ce moment précis du salon (soit 2 minutes après son démarrage), un vent d’euphorie souffle sur le stand C60 de The Morning Company. A tel point que je dédaigne prendre un second café, car selon la formule consacrée : (excitation du démarrage de mon 1er salon + une vente au bout de 2 minutes) = 12 expressos cul-secs.

En fait, il aurait mieux valu que tout s’arrête là. Car plus les heures passent, moins l’euphorie est un sentiment pertinent. Et c’est un euphémisme…

A 19h00, le bilan tombe. Sans appel.

Il se résume à deux chiffres : 1 vente, 25 € de chiffre d’affaires (et non, je n’ai oublié aucun zéro).

Autant dire qu’avec ce genre de chiffres dans mon business plan, je suis bon pour m’entraîner à courir (vraiment) plus vite que mon banquier.

Heureusement, le salon dure 3 jours. Et les jours suivants se sont révélés un petit peu meilleurs. Pas de quoi pavoiser néanmoins, car les ventes n’ont pas atteint du tout les objectifs que je m’étais fixé. En fait, elles n’ont pas atteint grand chose tout court.

Mais un salon, ce n’est pas que du chiffre d’affaires. Enfin j’espère. En tout cas, c’est dans ces autres critères – plus subjectifs – que je trouve les motifs de satisfaction indispensables à ma survie et ma santé mentale d’entrepreneur.

Un trafic continu sur le stand, avec des personnes vraiment intéressées par l’histoire et la fabrication d’Artaban, Marie-Antoinette, Kandinsky & Houdouble.
Un design et une qualité unanimement salués par les visiteurs & les professionnels en ce qui concerne mon rasoir et ma brosse à dents.
Une équipe géniale de volontaires qui m’ont aidé à tenir le stand et qui ont présenté The Morning Company au moins aussi bien que moi.

Bref, comme souvent, il est très difficile de faire un bilan, de tirer des conclusions. Les éléments intangibles sont positifs, mais les éléments tangibles (ceux qui finissent par le signe €) le sont beaucoup moins.

Ceci dit, il est un temps pour tout. Et en l’occurence, l’heure des comptes n’est pas encore arrivée. Elle aura lieu… une fois Noël passé.

Et d’ici là, je m’impose une règle : ne (re)garder que les éléments positifs pour préserver la dynamique et jouer ma chance à fond. Quand on est entrepreneur, les doutes sont utiles, même indispensables. Mais il faut savoir les traiter au bon moment. Dans le cas présent, ils attendront.

Car dorénavant, j’entre dans les semaines décisives. Le temps de l’action. Le money time.

Ma semaine (mouvementée) en quelques chiffres :
5 volontaires géniaux : Clémence, Céline, Jason, Françoise, Anne-Laure. Merci !!
18 heures : heure à laquelle j’ai reçu mon stock d’accessoires… la veille du salon
680 euros de chiffre d’affaires sur le salon MIF Expo
300 à 500 personnes / jour environ sur le stand
17 lecteurs de The Morning Challenge qui sont passés sur le stand ; merci !!
6 semaines avant Noël – 6 semaines pour réussir

Très belle semaine à tous, et à mercredi prochain !