Post maslow

Sur le coup, ça soulève quelques questions. Un tas de questions, même.

Mais pas n’importe lesquelles, hein. Plutôt celles qui sont complexes, profondes, structurantes. Celles pour lesquelles on cherche fixement une réponse sur le plafond de sa chambre, des nuits durant. Et le problème, avec mon plafond, c’est qu’il est pas très causant.

Quand les fondations de notre pyramide tremblent, comme ce fut le cas vendredi soir, ce sont tous les étages supérieurs qui tanguent (hein, Maslow). Et l’étage professionnel & entrepreneurial n’échappe pas à la règle, à la remise en question.

Ce projet, mon projet, a-t’il vraiment un sens ? Est-ce qu’il contribue à améliorer les choses d’un façon ou d’une autre ? Ou bien est-il « bêtement » futile et commerciale ?

Voilà le genre de questions qui, ce week-end, ont défilé dans mon cerveau comme les news sur BFM. Et quand on y ajoute les réponses, c’est pas toujours brillant…

Est-ce que mon entreprise contribue à améliorer le monde ? Objectivement, non.

Est-ce que The Morning Company fait quelque chose pour les autres ? A part créer quelques emplois en France (c’est déjà ça, me direz-vous), pas vraiment.

Est-ce mon projet porte un message puissant et socialement utile ? Bof.

J’étais en plein désarroi face à ces tristes conclusions, lorsque mon plafond se décida enfin à m’éclairer. Et il m’expliqua qu’à force de tourner autour du lustre, j’avais fait fausse route. J’avais fait reposer toutes mes questions et ambitions sur un projet.

Or il est quasiment impossible, pour un seul projet, de porter toutes les ambitions et l’épanouissement d’une personne. Il lui semblait donc plus raisonnable de juger chaque projet à l’aune de sa contribution (directe ou indirecte) à son épanouissement, à ses ambitions. Et non pas à l’aune d’un projet absolu, idéal.

Les vraies questions, dixit mon plafond, sont par conséquent plutôt les suivantes :

Est-ce que The Morning Company contribue à mon épanouissement ? [ma réponse est oui].

Est-ce que je contribue à améliorer les choses, via mon projet entrepreneurial ou via mes autres projets ? [réponse en cours de traitement…]

Bon, le bilan pour  The Morning Company, c’est que l’objectif est inchangé :  vers l’infini, et au delà ! Enfin on va commencer par l’infini, ça fait déjà pas mal de boulot…

Le reste de cette semaine, en quelques chiffres :
100 euros dépensés VS 184€ gagnés : la courbe… s’inverse enfin?
6 snoozes par matin, +50% versus la semaine dernière… dur
4 rendez-vous avec des entrepreneurs de tous bords
5 livres The Morning Challenge vendus et expédiés
1 rendez-vous pris pour donner mon sang

Je vous souhaite une semaine réconfortante, et à mercredi prochain.