Franchement, ça s’est joué à rien. Je suis passé à ça.

Dès la troisième ligne, j’ai compris qu’il se passait quelque chose d’anormal. A la cinquième ligne, plus de doute : j’ai senti le muscle surchauffer.

Heureusement pour moi, j’ai eu le bon réflexe. J’ai immédiatement lâché le stylo.

Parce que l’arrêt de travail pour « claquage musculaire de l’index dans le cadre de l’écriture d’un courrier fournisseur », ça impressionne moyen à la machine à café.

En même temps, faut reconnaitre que je ne suis plus tellement entraîné. La dernière fois que j’ai écris à la main sur autre chose qu’un post-it, ça devait être… une carte postale. Mais là, en l’occurence, le fournisseur que j’avais contacté ne voulait ni un post-it, ni une carte postale. Et pas non plus d’email (il n’a pas d’ordinateur). Il m’a demandé de lui envoyer ma demande par courrier. Postal.

[D’ailleurs pendant un instant je me suis demandé si le mec n’avait pas mis toutes ses économies en actions La Poste, et qu’il tentait une croisade désespérée pour sauver son investissement. Mais non. Même pas.]

Passé le choc émotionnel de la quasi-blessure, il faut reconnaître que ça a un certain charme d’être en relation avec des fournisseurs dont le mode de travail est parfois très différent du mien. C’est même plus que ça : c’est l’une des raisons d’être entrepreneur. Se confronter à d’autres façons de travailler, ça permet de remettre en perspective ses propres méthodes et habitudes.

Mais c’est aussi un challenge. Parce qu’à la fin, pour que ça marche, il faut bien arriver à créer un pont entre ces deux modes de travail. Et comme je compte bien sortir ce nouvel accessoire très vite… va pas falloir que ça traîne trop non plus.

Le mot de la semaine
Efficalité : arbitrage entre efficacité et qualité que doit en permanence faire un entrepreneur.

Ma semaine en quelques chiffres
1 aller-retour Paris-Rouen pour discuter entrepreneuriat & made in France
6 heures à faire évoluer de mes blanches mains le site The Morning Company
4 commandes expédiées
2 cafés très matinaux et… un 3ème à venir

Belle semaine à tous et à mercredi prochain !