Parfois, il faut savoir dire stop. Avec poigne. Fermeté.

Et là, c’était le cas. Le risque était trop grand de ne rien faire, ne rien dire.

Il a donc fallu que je me prenne entre deux yeux, et que je me recadre [et je peux vous dire que s’engueuler en louchant, c’est pas évident].

Voilà plus d’un an que mon ambition, mon énergie et mes efforts sont concentrés sur le développement de ma marque, The Morning Company. Jusque là, rien d’anormal.

Seulement, au fur et à mesure se sont greffés des projets, petits ou grands, qui ne sont pas stricto sensu au service de mon projet central. Qui n’ont pas un impact direct sur le chiffre d’affaires, en somme. Ma newsletter d’entrepreneur The Morning Challenge, par exemple.

Et même s’ils sont stimulants, souvent, et inspirants, parfois, ces projets périphériques me font courir un vrai danger : celui de la dispersion. Voilà pourquoi j’en suis réduit à me remonter les bretelles. Et à me rappeler les 2 règles que je me suis fixées.

  1. La règle des apports : les activités périphériques, c’est un peu comme les apports en capital – ça doit apporter concrètement quelque chose au projet. Que ce soit en numéraire (des sous ; parfois c’est utile pour vivre…), ou en nature / industrie (de la notoriété, du réseau, des idées…). Sinon, ce n’est pas la peine.
  2. La règle des 25 /10 : les activités périphériques, cumulées, ne doivent pas représenter plus de 25 pour cent de mon temps. Grand maximum. Mais pas moins de 10.

Sur ces bases, je vais donc élaguer un peu. La bonne nouvelle, dans cette histoire, c’est que The Morning Challenge a sauvé sa peau. Il s’est fait passer pour apport en nature. Ouf.

Par ailleurs, The Morning Company avance. Pas mal, même. D’ailleurs, aujourd’hui, est un jour un peu spécial : un tout nouvel accessoire vient de trouver sa place auprès d’Artaban et de Marie-Antoinette. Il s’appelle Richelieu. Vous voulez faire sa rencontre ?

Le reste de ma semaine en quelques chiffres :
1 chouette portrait (de moi) dans le magazine Point de vue
45 minutes pour faire ce matin le shooting de Richelieu… au NUMA
2 discussions fructueuses avec mes advisors
4 heures à benchmarker les logiciels et bases de RP
0 café pendant… toute une demi-journée. Epique.

Très belle semaine à tous, et à mercredi prochain.