Aujourd’hui est un second premier jour. En tout cas c’est comme ça que je le ressens.

Pourtant, les 22 mois qui viennent de passer n’ont pas disparu. The Morning Company non plus.

Seulement les questions que je me posais un certain lundi 5 janvier 2015 à 9h10, lorsque tout ça a commencé, me reviennent aujourd’hui tel un boomerang : par où commencer ? Comment s’y prendre ?

Heureusement, le sujet n’est pas stricto sensu le même. Il y a 22 mois, il s’agissait de poser les 1ères pierres de ma création d’entreprise. Aujourd’hui, j’aimerais poser les premières pierres de l’entreprise créée… à l’international.

Voilà pourquoi j’ai l’impression de repartir de zéro, en quelque sorte. Beaucoup de questions, et pas vraiment l’impression de savoir par où prendre le sujet. Alors, comme il y a 22 mois, retour aux basiques : définir quelques règles simples, et s’y tenir.

  1. Pour se mettre dans le bon état d’esprit, en anglais lire & écrire souvent tu devras
  2. Le plus possible d’entrepreneurs du luxe présents à l’international tu rencontreras
  3. Plus de cinq cafés par jour tu boiras (oh so easy)

Rien de révolutionnaire. Soit. Mais des lignes directrices qui permettent de se mettre dans l’action. D’ailleurs, la 1ère action, la voici : à partir d’aujourd’hui je vais partager – en anglais – mes reflexions sur les premiers pas à l’international de The Morning Company sur Linkedin (à lire ici).

Vous aussi, vous voulez un peu d’action ? Ok. Avec plaisir. Vous pouvez partager mon article Linkedin (to flatter my english ego) – ou celui que vous lisez en ce moment – et bien entendu m’envoyer vos idées, pistes ou inspirations. J’en suis très preneur. C’est un deuxième départ, et j’ai besoin de vous !

Ma semaine, en quelques chiffres :
3 rendez-vous pris pour parler international
2 heures pour écrire mon 1er article en anglais
1 angine, bien française celle-là
0… décollaaaaaaaaaage !

Bonne semaine à tous, et merci encore pour votre aide, votre soutien et votre bienveillance !